Manwhore

 Caravaggio: Judith et Holopherne

 

MANWHORE

 

Un homme ne serait ni traître ni menteur s’il n’était faible et sot.

 – Mary Sarah Newton-

 

Les hommes considèrent qu’une femme qui couche avec plus d’un homme est une salope. SALOPE désigne généralement une femme ou une fille considérée comme ayant une sexualité qui inspire le dégoût et la répugnance.

Mais comment appelle-t-on un homme qui couche avec plusieurs femmes ?

Entre hommes ils se désignent comme : un «vrais mec», un grand séducteur, un tombeur, un Casanova, un Don Juan… Mais on devrait également les appeler Salopes, car le terme SALAUD désigne uniquement un homme méprisable et répugnant sans contexte sexuel. Salaud ne porte pas le stigmate d’avoir une vie sexuelle répugnante chez l’homme.

Les américains ont fini par trouver le mot parfait pour un homme ayant une sexualité répugnante :

Le terme MANWHORE est un composé des mots en anglais qui désigne un homme qui se comporte sexuellement comme une salope : man + whore = homme salope.

Mais que définit vraiment un Manwhore ?

C’est avant tout un homme infidèle, mais contrairement à un homme qui pourrait vous tromper une fois ou deux le long de votre relation, le manwhore vous trompera sans cesse. Il entretient des relations intimes avec ses ex, il cherche à séduire toute nouvelle femme, il envoie des sextos et des messages ambiguës via facebook, messenger, whatsapp, et les applis de rencontre… Il est connecté en permanence, en chasse, prêt à coucher avec n’importe quelle femme (ou presque) qu’il croise sur son chemin.

Cet homme est un joueur, un coureur de jupons et un séducteur.

Malgré le fait que son image reflète celle d’un homme normal, plutôt sur de lui-même, et «émotionnellement à l’écoute », c’est faux. Il est profondément égoïste et mal dans sa peau, mais trop fier pour se regarder en face, et il n’en n’a rien à cirer de vos émotions. La seule chose qui l ‘intéresse réellement, c’est de vous mettre au lit et d’aller de femme en femme.

Le Manwhore choisira souvent des femmes (proies) émotionnellement fragiles ; celle qui n’est pas bien dans son couple, celle qui vient de se séparer ou de divorcer, celle qui sort d’une grave maladie, celle qui vient de perdre un être cher… Il est consciemment attiré par ce type de femmes, car elles sont plus faciles à tromper et à manipuler. Mais aussi inconsciemment car elles sont autant abîmées que lui.

Le problème, c’est que vous ne le saurez pas au premier abord. Vous le trouverez certes un peu trop sur la séduction, mais très rapidement il va vous manipuler. Il va vous raconter des histoires où il était victime de son couple,  victime d’un divorce où il a beaucoup souffert. Il va réveiller en vous un grand sentiment d’empathie et d’amour, car il veut que vous l’aimiez. Il a besoin de se sentir aimé et cela même par plusieurs femmes à la fois.

Le Manwhore saura parfaitement vous parler avec douceur, gentillesse et une fausse bienveillance pour vous manipuler, vous mener à ses fins. Il vous fera croire qu’il est là pour vous, que vous êtes la seule à avoir vraiment de l’importance dans sa vie et que les autres femmes qui gravitent autour de lui sont justes des vieilles « amies ». C’est un menteur pathologique !

Cet homme est pire qu’un Pervers Narcissique,  il cachera son jeu  avec des cadeaux et des gestes de « bienveillance ». Il va vous mentir et vous manipuler en permanence pour que vous restiez accrochée à lui, il prendra plaisir à vous savoir amoureuse de lui, à vous posséder, et en même temps à continuer à coucher avec d’autres femmes.

Cet homme est une ordure et un enfoiré. Il n’éprouve ni regret ni honte, tout au contraire, il se glorifie de sa capacité à entretenir des relations multiples sans que ses victimes s’en aperçoivent. C’est un vrai malade, un pervers, et le pire cauchemar de toute femme.

Jamais il ne pourra rendre une femme heureuse, car il est incapable d’aimer quelqu’un d’autre que son pénis et le monstre qu’il est.

Puis un jour, quand il aura compris qu’il ne peut plus vous manipuler, il vous laissera seule avec le cœur brisé en vous faisant croire que c’est de votre faute. Il retournera toutes les situations à son avantage et vous fera culpabiliser.

Mais pire encore, comme il est absolument toxique, il voudra continuer à garder contact et si possible même à coucher avec vous. De toute façon, c’est bien la seule chose qu’il peut vraiment offrir de lui-même : son sexe.

Il n’aura jamais de regrets, et vous n’aurez jamais aucune excuse, car il est tellement égocentrique qu’il ne voit même pas qu’il vous a fait du mal. Il pense même toujours avoir bien agi.

Après la séparation de mon mariage, j’ai vécu une relation avec un Manwhore. Il m’a manipulé, il m’a menti à répétition, il m’a trompé à de nombreuses reprises, il m’a fait croire que j’étais paranoïaque et jalouse, il m’a fait souffrir et finalement il m’a brisé le cœur.

Quelques anecdotes de mon vécu avec lui :

– Quand on passait le week-end ensemble, il cachait son portable et son ipad, ou bien il les mettait en mode avion pour cacher les messages de ses autres « amies ». Les messages qu’il recevait étaient toujours très borderline et sexuels, avec des photos suggestives et des conversations très chaudes. Mais il arrivait à me retourner la tête et à me « faire comprendre » que c’était juste de la provocation et qu’il n’avait rien avec elles.

– Un jour il m’a prêté son ordinateur pour que je fasse un article. Je suis tombée sur son dossier photos et j’ai découvert TOUTES les photos de ses « amies » en lingerie ou bien NUDES ! Il  a juste dit qu’il avait oublié de trier ses photos. Vous n’imaginez pas la collection… Et mon état de shock car j’ai reconnue la moitié des visages de son Facebook.

–  Malheureusement, il trouvait toujours la façon de me faire revenir avec lui, et à chaque fois, je croyais que ce serait différent. Puis le jour de son anniversaire, il a disparu toute la journée pour fêter son anniversaire avec une autre femme !!! Le lendemain, il faisait comme si c’était normal, comme si tout allait bien. Puis il me manipulait à nouveau en m’offrant des beaux moments en  famille et des jolis mots d’amour.

– Un été, nous étions en vacances en famille. Il n’a pas hésité un seul instant à tous nous plaquer pour partir s’envoyer en l’air 3 jours pendant la féria avec une autre femme. Il a même eu le culot de me dire que j’étais trop jalouse et possessive !!! Sa mère a pris soin de moi et de mes enfants pendant que je pleurais… Je l’ai quitté de retour à Paris.

* Maintenant, je sais qu’il se retrouvait avec elle chaque été, et que cette année il dormait avec elle le soir et couchait le jour avec une autre qui était par « coïncidence » dans le coin. Je ne peux que me demander si toutes ces femmes pensent être en couple avec lui ? Leur fait-il croire aussi qu’il les aime ? 

Combien de femmes fera-t-il souffrir encore ?

Je pourrais raconter tellement d’autres anecdotes, mais je ne souhaite pas rentrer davantage dans mon intimité avec lui. Cette année j’ai enfin trouvé la force de le quitter. Il a essayé de revenir à de nombreuses reprises entre mars et juin. En juillet  il m’a déchiré le coeur, il m’a dit des choses horribles… Ou bien pour la première fois la vérité de ses sentiments. Evidemment il m’a proposé de rester « amis » et que nous pourrions continuer à coucher occasionnellement ensemble. Il me dégoûte tellement !

Pendant des mois, je suis restée dans l’incompréhension et dans le déni de ce que je venais de vivre dans cette relation. J’ai eu honte de moi, honte d’avoir le cœur brisé et de souffrir pour un homme comme lui. Il m’a fallu beaucoup des larmes et beaucoup de temps pour comprendre que j’étais avec un Manwhore,

J’avais du chagrin et j’étais en colère, confuse. Et je tournais en boucle, dans ma tête, chaque fois que j’avais douté de lui : les messages des autres femmes sur son téléphone, ses absences, les préservatifs qui traînaient, son comportement, ses mots, son toucher…

Un jour, j’ai fini par comprendre que je n’étais ni folle ni paranoïaque, mais tout simplement que je venais de vivre une relation poly-amoureuse. Une sorte de polygamie malsaine dans laquelle on était beaucoup trop nombreuses dans cette « relation » avec lui : il y avait le diable habillée en Gucci, le Yéti à stilettos, la revenante à la féria chaque été, l’assistante du travail, la passionnée de musique et qui sait combien d’autres… J’ai la nausée.

Toute ceci me rend très malade et me dégoûte profondément. De cette histoire il ne me restera pas un seul bon souvenir, car je sais maintenant que TOUT était FAUX ! Il avait tout orchestré. La où je voyais de l’amour je vois maintenant la TRAHISON, je sais que chaque joli mot servait à me MANIPULER, et que comme toutes ses autres femmes je n’étais qu’un JOUET.

J’ai également pris conscience que l’homme que je croyais aimer n’existait pas, que je l’ai imaginé et que je lui ai attribué des qualités qu’il ne possédera jamais. Il aurait été impossible d’aimer un tel homme si j’avais eu connaissance de tout ce que je sais aujourd’hui de lui.

Malheureusement, je sais que j’aurais maintenant beaucoup de mal à refaire confiance dans une relation. Je me poserais toujours de questions, j’aurais peur de me tromper à nouveau, j’aurais la crainte d’être à nouveau manipulée et trahie à répétition. Je ne pourrais plus jamais aimer avec insouciance. J’ai perdu mon innocence et ma naïveté en l’amour. 

Écrire cet article fut un choix difficile, car il rentre beaucoup dans ma vie privée. Mais je l’assume, et j’accepte maintenait mon vécu et cette horrible histoire. Après tout, la vérité reste la meilleure façon de passer à autre chose et de tourner la page.

Et qui sait, peut-être que cet article pourra à son tour aider une autre femme à faire face à ce type de monstre, à le reconnaître, et à le fuir avant qu’il lui fasse du mal.

À Venise, on obligeait les prostitués à s’habiller et se coiffer différemment des autres femmes pour être reconnues dans la rue. Dans un monde idéal, on ferait de même avec les Manwhores et on pourrait les identifier et les reconnaître comme des parias pervers à éviter. Casanova lui-même a bien fini au cachot du Pont de Soupirs à cause de ses coucheries.

De nos jours, on dénonce beaucoup le viol et le harcèlement sexuel. On parle même du Manspreading dans le métro. Mais quand allons nous commencer également à comprendre qu’un homme ne devrait jamais se valoriser par le nombre des femmes avec lesquelles il a couché simultanément ?

Quand allons-nous arrêter de glorifier les hommes qui prennent les femmes pour des jouets sexuels ?

Quand allons-nous dénoncer les prédateurs qui prennent leur plaisir dans la souffrance des femmes ?

Est-ce si différent de tout autre type d’agression ?

Une chose est sûre, j’ai décidé de ne pas me taire, de ne pas laisser passer ce type de comportement comme une banalité.

Peut-être que si moi aussi j’étais une salope comme lui je n’en n’aurais rien à cirer de cette histoire.

Mais je raconte mon histoire vécue en espérant qu’elle soit lue et partagée par des nombreuses femmes. J’invite toutes les femmes à partager cette histoire, à dénoncer leurs Manwhores, à les éviter comme la peste et à prendre conscience que nous ne sommes pas des objets à soumettre au plaisir des hommes pervers. Il est temps de revoir nos valeurs et nos relations.

Ayons plus de respect, d’honneur et de dignité de la femme et de l’amour.

 

L’amour est un art,  jamais il ne devrait être utilisé comme un instrument de torture.

 

#BalanceTonManwhore

 

Publié par

French blogger. From Paris with love.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.