Chronique d’un divorce annoncé – III

– III –

La Séparation

« Asomaba a sus ojos una lágrima,

y a mis labios una frase de perdón;

habló el orgullo y se enjugó su llanto,

y la frase en mis labios expiró.

Yo voy por un camino, ella va por otro;

pero al pensar en nuestro mutuo amor,

yo digo aún: ¿por qué callé aquel día?

Y ella dirá: ¿por qué no lloré yo? ”

Gustavo Adolfo Béquer

Nous nous sommes séparés. Nous aurons mis 1 an pour nous quitter. Ce fut une très longue année 2017 ; beaucoup de chagrin, de désespoir, d’incertitude, des cœurs brisées, des larmes, des nuits blanches, des crises d’angoisse, de dépression, de tristes… Mais enfin, le 08 décembre 2017, nous avons dit adieu à notre vie à deux. Nous avons vendu notre maison.

Aujourd’hui chacun à pris son chemin, et son appartement. Bon d’accord, nous avons deux enfants en garde partagé, et nous habitons à 5 minutes à pied l’un de l’autre… Mais chacun à son chez-soi maintenant, et nous avons actée que nous n’habitons plus ensemble.

Simple, vous direz. Mais NON. Ce fut un très long chemin pour parvenir à cette séparation. Il nous a fallu toutes nos forces, et donner le pire de nous-mêmes, ainsi que le meilleur de notre raison, pour parvenir à cet instant. Une séparation « à l’amiable » , mais entièrement brutale dans nos cœurs.

Les enfants ? Bien, mais particulièrement perdus dans cette nouvelle vie. Ils ont du mal à retrouver leurs repaires dans une garde partagée : plus de maison, deux appartements, une chambre partagée entre eux, une nouvelle école, des nouveaux amis… Toute une nouvelle vie à comprendre. Mais ils sont tellement forts au même temps ! Finalement les enfants sont beaucoup plus adaptables que nous les adultes.

Et nous ? Après les angoisses pour trouver nos appartements, après les déménagements complètement épuisants, nous apprenons petit à petit à vivre en solo. Chacun son chemin, avec une histoire d’amour vécue et brisé, mais avec l’espoir de s’en sortir ; de réussir à vivre seul, de grandir, d’être à la hauteur des besoins nos enfants, d’être le meilleur de nous-mêmes, et de peut-être, avec un peu de chance, un jour retomber amoureux.

Pour l’instant, le fait d’avoir réussir à nous séparer amicalement, est un grand pas dans nos nouvelles vies. Il nous reste à survivre les avocats du divorce, mais nous avons retrouvé notre liberté. Maintenant à chacun d’écrire la suite de son histoire, et de construire une nouvelle vie.

 

 

Publié par

French blogger. From Paris with love.

4 commentaires sur « Chronique d’un divorce annoncé – III »

  1. Chère Viviane,
    Vous lire me fait un bien fou. ….L espoir de vivre mieux maintenant que j ai pris cette lourde décision moi aussi il y a bientôt deux ans. Angoisse, pleurs, fatigue, tristesse, vide…..Nous avons pris la décision de nous séparer pour mieux avancer. Nous avons deux enfants en garde alternée. …ils s adaptent mais nous rappellent chaque jour que cette décision est un tournant difficile à négocier. J’ai parfois l impression d être une mauvaise maman.
    Nous nous sommes séparés dans de bons termes.
    Chacun de notre côté, nous avançons. Deux appartements. ….deux vies. Je suis retombée amoureuse, j’ai eu un bref espoir de retrouver une joie de vivre. ….mais. ….. Aujourd’hui, on me laisse. ….on me dit que la vie en famille recomposée fait peur. ….il me laisse….
    Retombée amoureuse. ….m a fait de nouveau souffrir.
    Alors vos mots me donnent de l espoir. MERCI. Merci.
    J espère que votre nouvelle vie vous apportera de nouveaux bonheurs. A vous et vos enfants.
    Au plaisir de vous lire régulièrement.

    1. Chère Magalie, à mon tour de te remercier pour tes jolis mots. Tu décris mieux que moi cette horrible période de nos vies. Une séparation à l’amiable comporte énormément des sacrifices et des concessions à faire. Nous n’avons pas le droit à être égoïstes, et de faire comme bon nous semble. Au contraire, la responsabilité de l’autre reste tjrs dans nos cœurs. Et puis il y à les enfants, qui essayent de s’adapter le mieux possible, mais qui restent dans l’incompréhension. Pas évident tous les jours d’être bien dans son choix.
      Je n’ai pas peur de retomber amoureuse, mais c’est vrai que refaire ma vie avec qq’un de nouveau me semble compliqué.
      Courage, tu rencontreras à nouveau qq’un… C’est comme ça l’amour.

      1. Il faut laisser le temps faire son travail,
        et faire le dos rond, se laisser glisser sur la vague de la vie.
        Être indulgent avec soi même.
        Il m a fallu 5 ans pour refaire ma vie.
        C est moi, celle qui est partie.

        Il faut du courage pour partir !
        Sortez, voyez du monde et préservez vos petits des histoires des grands.

        SLOW LIFE

        Et je pense qu on peut aimer plusieurs fois dans vie.

        Bonne chance pour la suite
        Tout ira bien
        On regarde devant …

  2. Bonjour Vivianne,
    Ce sont des décisions pas simple à prendre, mais il est parfois préférable de se séparer pour le bien de sa famille. Merci pour ce beau témoignage. Que cette année soit remplie de nouveaux bonheurs.
    Esther

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s