Chronique d’un divorce annoncé – II

– II –

La Cohabitation

« Nous nous sommes quittés sans nous séparer… Et nous sommes restes sous le même toit. « 

Cette phrase serait un bon pitch-line pour une nouvelle téléréalité ! Mais la réalité, c’est que beaucoup de couples ont à vivre cette situation pour une raison ou une autre ; économique, affective, chantage émotionnel, peur de l’inconnue… les enfants.

Voilà des mois que mon «  futur ex-mari » et moi cohabitons ensemble sous le même toit. Evidemment cela est très difficile à vivre puisque mis à part les enfants, la maison et un mariage fini, nous n’avons plus rien en commun.

Nous avons choisi de cohabiter ensemble, car nos enfants sont trop petits, et que nous voulions leur épargner le choc émotionnel de la séparation de domicile. Nous avons fait ce choix pour prendre le temps de voir grandir les enfants avec nous, d’êtres sûrs de notre choix (mon choix ), et de bien préparer notre départ/séparation.

Mais cohabiter alors que l’on ne peut plus se supporter, c’est tout simplement de la folie. Une cohabitation pendant la séparation est un cauchemar. Je peux dire que c’est dur, et que nous essayons de vivre comme des colocataires depuis plus d’un an. Chacun fait ses efforts, parfois en vain, et nous essayons de nous voir le moins possible au quotidien. Nous avons trouvé plus au moins un rythme pour nous partager les enfants, la maison, et les week-ends… Et nous avons tenu bon jusqu’à présent pour nos enfants.

Mais aujourd’hui, je commence à toucher le fin fond de ma patience. Je commence à sentir les premiers signes d’une dépression ; je ne dors plus profondément depuis des mois, j’ai de plus en plus du mal à manger, et j’ai des plaques sur la peau à cause du stress. Cette situation me mange toute mon énergie… Et je trouve si injuste d’être obligé de devoir me battre autant pour retrouver ma liberté. Je suis épuisée.

L’idée qui m’a soutenue pendant tous ces mois ? C’est que je sais que cela aura fin. Qu’un jour, j’aurais MA vie avec mes enfants, et que je n’aurais plus à sentir cet enfer(mement).

Cette semaine, nous avons décidé de vendre la maison. C’est la décision la plus « rational » et difficile que j’ai jamais fait de ma vie. Parce que malgré mes rêves de liberté, cela signifie également que ma vie telle que je la connais depuis 13 ans arrive à sa fin… C’est une idée effrayante, car je ne sais même pas où et comment je vais vivre par la suite… Mais cette idée est également prometteuse d’une nouvelle vie.

Bien évidemment que j’ai un énorme chagrin de vendre cette maison que nous avons achetée pour nos enfants. Nous restons une famille ; une mère, un père, et deux merveilleux enfants. Mais il est temps de nous dire au revoir et d’apprendre à vivre nos vies séparément.

C’est un nouveau chapitre qui commence dans nos vies.

 

SaveSave

Publié par

French blogger. From Paris with love.

2 commentaires sur « Chronique d’un divorce annoncé – II »

  1. Je suis bien triste de lire ça, pour toi et pour tes enfants. Vous formiez une si jolie famille. Mais je ne peux que comprendre la difficulté de cette situation. Comment avancer si on reste les 2 pieds immobilisés dans le passé ? Je te souhaite beaucoup de courage pour l’avenir, mais il semble que tu as déjà fait le plus dur. Concernant ta maison, c’est vrai qu’elle est belle et si joliment décorée. J’adore quand tu nous en montre des photos car elle est à la fois «chic parisien » et « campagne bucolique » ce qui lui confère un charme immense. Mais je ne doute pas qu’avec ton bon goût tu rendras jolie n’importe quelle maison.
    A bientôt pour de nouvelles aventures !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s