Cancer à 30 ans?

Bonjour je m’appelle Vivianne, j’ai 34 ans, et je pourrais peut être un jour mourir du cancer du col de l’utérus.

Ca calme comme phrase n’est ce pas? Vous êtes probablement en ce moment soit en choc, soit en train de vous dire « merde! ». Bon je vous rassure cet article ne sera pas du genre dramatique, et je n’ai pas pour but de vous faire pleurer. Mais aujourd’hui c’est la fin d’un mois de mai difficile pour moi et ma famille, et c’est aussi la fête de mères. Je veux donc clôturer ce mois avec un petit article explicatif suite à ma photo d’il y a qqs jours sur Instagram (je vous remercie pour tous vos jolis messages d’amour et de courage qui m’ont fait un bien incroyable! Je me suis senti aimée et soutenue grâce à eux. Merci de tout mon ♡).

En premier, je vais vous dire que je vais bien maintenant, et que même si je reste en surveillance très rapprochée pour les mois à venir, je n’aurai pas besoin pour l’instant de lourds traitements. Je suis donc comme on dit « dans le safe ». Mais c’est grâce au dépistage et à l’intervention rapide de mes médecins. C’est pour cette raison que je veux écrire cet article; je veux vous sensibiliser au dépistage du cancer du col de l’utérus.

Combien de femmes ne font jamais leurs frottis? Ou décalent leurs RDVS chez le gynéco pendant des mois et des mois? Certes à 30 ans on n’y pense pas au cancer, mais il est là, dans votre corps, endormi, et un jour peut être il va se réveiller. Alors n’attendez pas les premiers symptômes de la maladie, et allez faire votre dépistage chaque année, voire tous les 6 mois si vous êtes génétiquement sensibles.

Les premiers symptômes peuvent varier d’une femme à l’autre, mais faites attention à une chute de votre sytème immunitaire, à une fièvre basse et persistante, une perte de poids inexplicable, et notamment à une énorme fatigue ( je sais que quand on est maman on est souvent fatiguée, mais là je vous parle d’épuisement quotidien ). Parlez en à votre médecin. Dans mon cas, nous avons mis 2 mois avant d’arriver sur le bon chemin du diagnostic.

Voilà! Je n’ai rien de plus à ajouter, mais je veux que vous y pensiez et que votre dépistage soit fait régulièrement. Vous avez sûrement comme moi des enfants, et vous voulez les voir grandir. Ne ratez donc pas l’occasion de passer encore les années à venir avec eux, et faites votre examen médical. Sachez aussi qu’il y a des centres spécialisés dans le dépistage et la recherche dans Paris, il sont très à l’écoute et pourront vous accompagner si besoin.

Je vous souhaite à toutes une longue vie, heureuse, et épanouie, pleine d’amour et de beaucoup de moments de joie. #countyourblessings

Publié par

French blogger. From Paris with love.

7 thoughts on “Cancer à 30 ans?

  1. Je ne regarde pas toujours instagram alors j’avais zappé ceci. Je travaille de manière alternative dans un bloc qui fait de la gynécologie/obstétrique et de la pédiatrie (mon domaine c’est l’anesthésie) et je vois régulièrement des femmes passer par là. Heureusement pour la plupart, c’est pris à temps et malgré les petits traitements au bloc, tout se passe bien pour elles.
    Je trouve que c’est bien que vous en parliez car parmis les femmes qui suivent votre blog, certaines seront sensibles à ces mots et prendront moins à la légère le dépistage. On est souvent mal informées sur tout ça. Même moi qui suis dans le métier, j’ai appris il y a moins d’un mois que le virus qui cause cela peut se transmettre même lorsqu’on utilise des préservatifs, alors que je pensais qu’on en était protégé par ce biais … d’où l’importance du dépistage régulier!!
    Un autre débat est celui de la vaccination pour les jeunes filles avant les premiers rapports sexuels. Il y a les pour et les contre, quand on est concernée on a forcément un avis qui peut diverger.
    Vous avez la chance d’avoir déjà des enfants. Parmis les femmes que je suis amenée à endormir, il y a un certain nombre qui n’en ont pas parce que souvent les lésions arrivent avant l’âge de 35 ans et reviennent pour les difficultés qui suivent … difficultés pour concevoir, fausses couches précoces, béance du col de l’utérus pendant la grossesse, … et cela leur amène un surplus de détresse.
    Bon courage pour les mois à venir mais je suis sure que vous tomberez sur des gens adorables qui sauront bien prendre soin de vous 😉

    1. Bonjour Elodie, merci de tout cœur pour ton message motivant et informatif. Je suis d’accord avec toi, car de que le sujet touche les parties intimes d’une femme, personne n’en parle. J’ai vécu la même chose avec mes fausses-couches (je me suis senti très seule, et les seuls commentaires que je trouvais, c’était dans les forums de santé sur internet qui sont plus dramatiques les uns que les autres). Personne est prêt à vous dire les choses en clair, et a parler des sujets sensibles. On est très mal informé sur notre intimité de femmes. Par exemple : je n’ai pas le virus papillumanus, et cette maladie n’a rien à voir avec ma vie sexuelle. C’est arrivé comme ça, et aucun vaccin n’auraient pu l’empêcher. Car le vaccin protège seulement sur certaines formes de cancer de l’utérus… Mais les cellules qui peuvent entraîner cette maladie sont très nombreuses. Notre meilleure chance reste encore dans un bon dépistage fait à temps. Bisous, et peut être à bientôt sur un article plus joyeux :*

  2. Merci pour ce partage tout simple qui fait prendre conscience que ça n’arrive pas qu’aux autres… ca fait des années que je n’ai pas fait de frottis…. je le met dans ma to do.

    1. Coucou Aurélie, aller chez le gynéco pour une femme, c’est un MUST dans la To Do liste! J’ai eu énormément de chance de me faire dépister de les premiers symptômes… Plus tard, ça aurait pu être dramatique.

  3. Aprovecho también para dejarte unas palabras al respecto… primero darte las gracias porque voy a coger cita con el ginecologo, igual no lo habría hecho si no te hubiese leido… y segundo enviarte todas mis buenas vibras para superar esta mala racha pero con una familia como la que tienes, seguro que sales adelante !!! Un abrazo,

    1. Mil gracias por tus lindos deseos. Estoy mucho mejor después de la primera intervención médica. Por favor hablarle de esta historia a tus amigas y no dejen de ir al médico.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s